Hypnose et Reiki

Pour ce premier article, j’aimerais vous présenter Magali Leguerson que j’ai rencontrée au cours de ma formation en hypnose au sein de l’Arche  et qui a la particularité d’être une pratiquante de Reiki qu’elle combine avec l’hypnose. Cette approche assez rare m’a donné envie d’en savoir davantage sur sa pratique et j’ai décidé de faire une interview.

Magali est une personne en qui j’ai toute confiance car en plus de sa grande maîtrise des techniques qu’elle utilise, c’est avant tout une personne extrêmement humaine, qualité principale pour un thérapeute quel que soit son domaine de compétence.

Dans la transcription de l’interview que vous trouverez ci-dessous, mes questions sont en gras. J’espère que ceci vous permettra de mieux comprendre le Reiki, pratique que le grand public ne connaît pas forcément.

« Toi Magali, tu pratiques le Reiki.

Oui je pratique le Reiki, mais je pratique le Reiki hypnose maintenant parce que je ne sais pas si tu connais le Reiki à la base mais la personne est allongée sur la table de massage, ça peut se faire assis aussi, et le praticien en Reiki met les mains et laisse passer l’énergie. On est juste un canal qui transmet l’énergie.

Donc il n’y a pas de toucher en fait.

Si tu poses les mains, tu peux être à quelques centimètres ou poser les mains directement sur la personne si c’est confortable pour elle mais il n’y a pas de massage, tu poses juste les mains à plusieurs endroits du corps. Il y a plusieurs zones, la tête, sur le corps. Ça dure à peu près ¾ d’heure. Et normalement c’est tout. Le corps de la personne prend l’énergie dont il a besoin, aux endroits où il a besoin et toi en fait tu ne fais rien de spécial.

Tu es juste un canal.

Voilà. Et ça marche très bien. Et du coup depuis que je fais de l’hypnose je me rends compte que ça permet aux gens qui reçoivent du Reiki d’être plus actifs. Parce que je fais la première partie avec une détermination d’objectif, je parle à la personne, je lui demande ce qu’elle veut, comment elle imagine que ça peut travailler dans son corps. Et du coup quand après elle est sur la table de massage, elle fait évidemment le plein d’énergie comme une personne qui viendrait pour un Reiki classique mais en plus je lui demande suivant tout ce qu’elle m’a dit pendant la détermination d’objectif, soit d’imaginer que au fur et à mesure que la température de mes mains change, il se passe des choses dans son corps. Elle peut visualiser des couleurs, elle peut visualiser ce qu’elle veut qui vienne débloquer, que ce soit physique ou pas, l’endroit dans son corps où elle à visualiser qu’il pouvait y avoir un blocage, ou une émotion.

D’accord, et avec tout ça tu observes des meilleurs résultats que ce soit en hypnose ou en Reiki ? Comment ça se passe ?

Pas forcément des meilleurs résultats en hypnose, sauf que ça permet de gérer les gens qui sont très passifs. C’est difficile parfois de les rendre actifs, il faut faire la séance debout par ex.

Qu’est-ce que tu appelles passif ? Puisque si la personne est allongée, elle est plutôt passive.

Oui du coup, ça les conforte dans leur passivité. En fait je joue de ça. La personne est passive, je pars du principe qu’aucun métaprogramme n’est mauvais. Donc si la personne est passive, elle est passive, à part si on voit que la passivité c’est son gros blocage. Dans ce cas je ne l’encourage pas dans sa passivité mais sinon, parce que je me suis dit que lorsqu’une personne reçoit un traitement Reiki, elle est complètement passive, et ça marche quand même. Donc finalement, une personne passive, tu l’allonges, tu la rends moins passive qu’avec le Reiki parce que tu lui demandes d’imaginer des choses et come le Reiki c’est très inductif. Donc après la DO elle est déjà dans un état modifié de conscience plus l’énergie, et du coup elle prend quand même part à son changement car elle visualise l’énergie, quelque chose qui se débloque, qui se dénue et elle est active quand même.

D’accord, tu préfères qu’elle soit active dans ce cas-là.

Du coup ça rend les traitements Reiki, les traitements pas les soins, plus actifs et si la personne a un penchant à la passivité qui n’est pas embêtant pour son objectif, ça ne la braque pas, elle ne se met pas en opposition, ni en résistance.

Tu as des patients qui se mettent en résistance avec le Reiki ?

Non, avec le Reiki non. Parce que les gens qui font du Reiki, ils connaissent et ils savent ce que c’est ou ils ne connaissent pas mais ils ont vu que je fais ça aussi sur mon site donc ils me demandent ce que c’est et je leur explique. En Reiki il n’y a pas de résistance. Après si le corps n’a pas besoin d’énergie, le corps ne le prends pas. Ce n’est pas volontaire, la personne ne le fais pas volontairement. Ce serait un peu ridicule pour dire non je bloque tout l’énergie ne passera pas.  Mais en hypnose, la personne qui est passive et qui est confortée dans sa passivité, elle n’a pas de raison de mettre des barrières ou autre, elle se relâche, elle se détend, elle est dans ce qu’elle connaît, c’est impeccable en même temps que l’énergie passe toutes les suggestions peuvent passer aussi.

D’accord donc tu en profites pour faire passer les suggestions à ce moment-là.

Voilà.

Et les gens viennent te voir pourquoi ?

Au départ pour l’hypnose, 95% de mes clients ne connaissent pas le Reiki. Mais comme ils voient que je fais autre chose que de l’hypnose, généralement à la deuxième ou troisième séance, ils me demandent ce que c’est. Ou alors moi je leur propose si je vois que c’est quelque chose qui peut leur être bénéfique, si c’est des personnes en burnout, ou qui sont bloqués par une grosse émotion, ou parfois des personnes qui ont besoin d’être touchées. C’est un bon moyen, j’ai une cliente qui était trichotillomane ; elle s’arrachait les cheveux depuis qu’elle avait 5 ans et en fait les séances d’hypnose s’enchaînaient, il y avait du mieux, mais je sentais que ça n’allait pas au cœur du problème. Elle restait toujours réservée, très polie envers ses parents, on ne dit pas de mal de ses parents, on ne juge pas ses parents etc. Mais ils avaient été abominables en fait. Et je me suis dit,  je vais lui proposer le Reiki, je vais mettre la main sur ses cheveux, je pense que là du coup, ça va déclencher quelque chose. Et je me suis bien planté parce que j’ai mis la main sur sa tête et elle a adoré. Rires. Par contre, un moment j’ai mis une main sur son épaule et je lui ai pris l’autre main et là ça été l’explosion, elle s’est mise à pleurer, à vider tout son sac, tout ce qu’elle avait à dire à ses parents, la mort de sa sœur, tout d’un bloc. Et ça fait deux mois qu’elle s’arrache plus du tout les cheveux, il fallait passer par le toucher, passer par le corps en fait.

C’est vrai qu’en hypnose, le toucher reste assez léger.

On fait des ancrages, on touche un peu mais ce n’est pas la même chose.

Et quand tu l’as touchée tu as mis de l’énergie ?

Oui, il y avait l’énergie qui passait aussi. Après je ne sais pas si c’est le fait de mettre une main sur l’épaule, c’est un geste très rassurant, ou le fait de lui prendre la main qui a déclenché ça. Je ne saurais jamais de toute façon mais le fait est que passer par le corps parfois, ça peut débloquer plein de chose.

Et les gens qui essayent le Reiki, c’est pour quelles pathologies, quels problèmes ?

Alors c’est souvent les burnout, ou les gens qui se sentent très fatigués, les gens dépressifs aussi. Mais ça ne soigne pas, ce n’est pas médical non plus. Dans le Reiki on part du principe que quand le corps aura retrouvé un équilibre en énergie, que toutes les zones du corps auront une énergie convenable, le corps est capable de s’auto guérir. C’est basé sur la médecine chinoise, les méridiens, les chakras, et je leur présente le Reiki comme ça. Je leur dit, ce n’est pas le Reiki qui va vous soigner, je ne suis pas médecin, mais ça va permettre de remonter votre taux énergétique et de donner un coup de boost mais si vous voyez un médecin, vous n’arrêtez pas votre traitement sans l’avis de votre médecin, comme en hypnose.

D’accord, et cette énergie, le fameux chi, comment tu la manipules ?

Tu ne la manipules pas. En fait tu es toi aussi complètement passif, par ex si la personne vient avec une douleur au genou, à moins qu’elle se soit cogner en venant, tu ne sais pas d’où vient cette douleur au genou.  Parce qu’avec le système des méridiens, tu peux avoir une rage de dent et ça a des répercussions ailleurs. Mais du coup tu transmets l’énergie, et après l’énergie va là où le corps en a besoin. Toi tu ne sais pas, tu ne fais rien. Quand tu poses tes mains sur le corps, tu sens qu’il y a des endroits où l’énergie ne passe pas.

Tu sens l’énergie dans le corps de la personne ?

Oui, il y a des ressentis dans les mains. Par exemple si une personne a eu une opération, ç a fait un trou dans l’aura, et tu le sens quand tu mets les mains au-dessus. Quand tu mets les mains par directement sur le corps, mais 20 cm au-dessus, dans l’aura, et tu sens comme un trou d’air, un souffle.

Comme un souffle ?

Tu mets tes mains, et tu attends qu’il n’y ai plus de souffle. Du coup l’aura est réparée. Après quand tu redonnes de l’énergie à la personne, il n’y a plus de fuite d’énergie.

Donc tu peux vraiment sentir l’énergie dans la personne.

Oui, tu sens les endroits, après ça vient avec l’expérience, tu affines tes perceptions. Tu sens pas ex si l’énergie circule très bien dans la jambe droite mais pas dans la jambe gauche, ça ne fait pas la même sensation dans la main. Donc après tu laisses tes mains là où il y a besoin, jusqu’à ce que tu sentes que l’énergie recircule à nouveau.

Et cette énergie qui circule, comment tu la sens ? C’est quoi dans les mains comme sensation?

Alors ça peut être une sensation de chaleur, ou parfois tu vas déplacer ta main, et tu sens comme quelque chose qui bloque, qui empêche de passer. Bien sûr c’est subtil, parfois tu sens que ta main est attirée par une zone du corps. Je fais confiance à mon ressenti et je mets mes mains là où elles sont « attirées ».

Et ce chi, tu le transmets par les mains et est-ce que tu le ressens dans ton corps ?

Oui, parce qu’en fait ça rentre par le canal qui est sur la tête, et ça traverse mon corps avant de ressortir par mes mains. Ca me charge moi aussi d’énergie.

Donc tu te charges et après tu mets les mains.

Oui c’est tout bénef, tu vas mieux, la personne va mieux.

D’accord, ça te fais du bien à toi-même.

Oui c’est l’inverse des énergéticiens magnétiseurs ou autres, qui donnent leur énergie et après sont épuisés.

Oui, ils disent souvent qu’ils sont épuisés après les séances.

Oui tandis que moi après une séance de Reiki, je vais très bien.

D’accord donc ça peut rejoindre le magnétisme.

Oui ça peut.

Utilises-tu l’autohypnose en même temps que tu fais du Reiki ?

Pour moi ?

Oui pour toi, je ne sais pas, pour mieux sentir ?

Je pense que quand je fais du Reiki, je suis en transe de toute façon. Parce que pour que mes mains soient guidées, il faut lâcher le mental de toute façon. Il ne faut pas vouloir pour l’autre comme en hypnose, ça ne fera pas arriver l’énergie  plus vite et puis il faut que la personne veuille changer aussi donc ça ne sert à rien de vouloir pour l’autre. Mais je pense que je suis en transe quand je fais du Reiki. Je ne le savais pas avant que je fasse de l’hypnose mais je m’en rends compte maintenant.

Et il y a d’autres applications du Reiki ?

Je l’utilise beaucoup sur moi, je l’utilise à distance mais je ne propose pas. Généralement je ne propose pas de le faire à distance parce qu’on perd le toucher et c’est dommage. Sinon je m’en sers pour nettoyer la pièce des énergies qu’il peut y avoir entre deux clients.

Ca rejoint le Feng Shui ou pas ?

Ca peut, on a des symboles en Reiki à activer. Il y en a qui sont pour purifier, il y en a qui sont pour renforcer l’énergie, je m’en sers dans cette pièce par ex, je n’y suis pas tous les jours, il y a d’autres personnes, d’autres énergies, donc quand j’arrive je fais un petit nettoyage énergétique. S’il y a un client qui pleure, après son passage, je nettoie aussi pour qu’il n’y ai pas ce genre d’énergie pour la personne qui arrive après.

Cette sensibilité dans les mains, il t’a fallu combien de temps pour la développer ?

6 mois, mais ça se développe encore. Au départ quand j’ai appris à faire du Reiki, j’ai sent après l’initiation qu’il y avait plus de chaleur dans mes mains. Des fois je suis au supermarché dans la file d’attente, et je sens mes mains qui se mettent à chauffer, donc je sais qu’autour de moi il y a quelqu’un qui a besoin d’énergie. Je ne sais pas qui, je ne sais pas pourquoi. Dans ce cas, j’active le symbole qui permet d’en donner à distance et j’ai l’intention, parce que ça marche beaucoup avec l’intention, que la personne qui en a besoin la reçoive.

Quand tu dis ça chauffe, ça chauffe vraiment alors.

Oui, j’ai vraiment les mains qui chauffent. Cela dit des fois les mains restent à la même température et ça ne veut pas dire que ça ne marche pas mais 90% des cas les mains chauffent beaucoup.

Donc 6 mois.

Oui 6 mois pour développer, sentir vraiment, par ex le souffle d’air s’il y a un trou dans l’aura. Sentir les blocages énergétiques. Au début on se demande, c’est ça, c’est pas ça et plus on pratique et plus ça vient.

Et justement, ça fait combien de temps que tu pratiques ?

Ça fait 15 ans à peu près. Je crois que j’ai eu mon 3ème degré en 2003.

Il y a des degrés ?

Oui, le premier degré t’apprend le positionnement des mains, en touchant la personne, ou la plante, ou l’animal, peu importe, ce qui est vivant. Après au deuxième degré, tu apprends à en envoyer à distance. Evidemment comme c’est un outil de développement personnel ça travaille aussi sur toi. Quand tu fais le premier degré c’est plus au niveau physique, tu ressens les choses physiquement, tu soulages les problèmes physiques. Après quand le deuxième degré c’est plus au niveau émotionnel, mental, donc ça apaise des choses à ce niveau-là. Et au 3eme degré, c’est plus spirituel, tu apprends d’autres techniques, tu apprends la grille de cristaux pour pouvoir envoyer du Reiki à distance à autant de personnes que tu veux. Et après tu as la maîtrise, tu peux devenir maître Reiki et enseigner le Reiki. Moi je suis 3eme degré, je n’ai pour l’instant pas envie d’enseigner le Reiki.

Peux-tu me rappeler comment tu as découvert le Reiki ? Il me semble que c’était ton frère qui te l’a fait découvrir.

Oui, j’avais des gros problèmes de dos, j’avais une hernie discale et j’avais été voir l’ostéopathe qui m’avait bien soulagée mais j’avais toujours le dos bloqué la plupart du temps. Mon frère m’avait dit, je vais venir te faire une séance de Reiki, tu m’emmerdes avec ton dos. Et je n’avais pas envie, c’est pour ça que je dis que c’est un peu idiot d’en faire avec des gens qui n’ont pas envie. Je n’avais pas envie, ça me disait rien mais je ne voulais pas être impolie avec mon frère donc il m’a fait une séance de Reiki et ça n’a rien fait du tout. En tout cas je n’ai pas constaté de changement. Cela dit ce n’est peut-être pas au niveau de mon dos que les changements ont eu lieu et je ne les ai pas vus. Donc je lui ai dit, tu vois ça ne marche pas ton truc. Et puis je continuais à avoir super mal au dos, donc un jour je lui ai dit : on vient manger chez vous mais j’aimerais bien qu’on arrive un peu plus tôt, si c’est possible que tu me refasses une séance ; comme sa femme fait du Reiki aussi et leur fille aussi, ils m’ont fait une séance à trois. Et là forcément il y a plus d’énergie. Je suis descendue de leur table de massage, j’avais mais horriblement mal dans le dos comme si on m’avait mis un poignard entre les deux vertèbres.

D’accord, donc quand tu es montée sur la table…

Finalement j’allais beaucoup mieux. Rires. Et j’ai dit, mais qu’est-ce que vous avez fait ? C’est horrible.  Assise ça ne passait pas, debout, allongée non plus. Et au bout d’une heure, la douleur a complètement disparue et elle n’est jamais revenue donc après j’ai pu faire du sport, monter à cheval, revivre normalement. Evidemment, si je jardine et que je suis pliée en deux pendant une demi-heure, je vais avoir mal au dos, peut-être plus que quelqu’un qui n’a pas de hernie mais je vis très bien avec. Donc je lui ai dit c’est super ton truc, faut que je le fasse. Au début je voulais faire que le premier degré mais une fois que tu as vu que ça marchait et que tu te sens tellement mieux quand tu en fais, c’est con d’arrêter là. Donc voilà.

Ok, donc c’est vraiment une expérience concrète qui t’a permis de juger du Reiki.

Oui parce qu’avant je n’étais pas du tout du tut branchée énergie, développement personnel et tout. Ce n’était pas mon univers. Et vraiment j’ai découvert ça.

Oui parce que quand même une hernie discale c’est costaud comme pathologie.

Oui mon médecin m’a dit je vais vous mettre sous anti inflammatoire et quand vous aurez 80 ans ça va se souder.

Super.

Je devais en avoir 35 à l’époque. Je l’ai regardé et je me suis dit c’est pas possible. Je vais pas prendre des anti inflammatoires pendant 40 ans. Ca le choquait pas lui, il ne voyait pas pourquoi. Du coup j’ai changé de médecin après aussi. Et après j’ai eu cette intuition qu’il y avait forcément un moyen de faire travailler cette énergie à un niveau plus profond pour les gens, pour aller plus loin. Je sentais bien que l’hypnose pouvait être ce moyen là mais je n’avais pas à ce moment-là les moyens de me former en hypnose. Quand ça a été possible, je l’ai fait et je ne le regrette pas parce que déjà ça touche beaucoup plus de gens et grâce à l’hypnose je fais connaître le Reiki parce que les gens demandent. Je n’ai jamais fait autant de Reiki que depuis que je fais de l’hypnose  en fait. »

Magali a également été formée par Pierre Alain Perez dans la gestion des traumatismes lourds, vous pouvez la retrouver sur son site : hypnosei.fr.